Quelle date pour le scrutin ?

Personne n’ose se prononcer aujourd’hui, malgré la persistance des rumeurs. Seul un vote en saison semble exclu par tous. Didier Quentin a désormais pris ses dispositions pour retourner devant les urnes. Le timing lui appartient, le premier pas consistant à faire parvenir des démissions en nombre suffisant sur le bureau du préfet.

La classe politique avoue une préférence pour un scrutin à la mi-juin.

Président de la Communauté d’agglomération Royan Atlantique, Jean-Pierre Tallieu est dans le même état d’esprit.

Il vaut mieux que la campagne soit courte ; sinon, elle risque d’être salissante.

Une telle perspective satisferait ses adversaires de tous bords.

Je ne souhaite pas que la politique devienne un sport de gentlemen joué par des voyous, J’envisage de demander aux têtes de listes qui se présenteront au prochain scrutin de s’engager sur un code de bonne conduite.

Ceci afin qu’on ne connaisse pas les débordements que nous avons pu constater lors de certains scrutins.

Des élus d’opposition comme Jean-Bernard Prudencio (divers droite) ou Michel Merle (PS) considèrent également qu’une campagne rapide est souhaitable. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer