Mardi28JanvierSemaine 5 | Saint Thomas d'AquinCPremier croissant

Marché De Royan

Marché de Royan

Ouvert toute l'année - Marché alimentaire - Marché central : - Du 1er lundi de juillet au dernier lundi d’août : tous les jours de 7h à 13h - Du mois de septembre à fin juin : du mardi au dimanche et jours fériés de 7h à 13h Lire la suite

CONFÉRENCE – L’AVIATION ÉLECTRIQUE

avion electrique

Le 28/11/2019 a 19h00 : Cinéma Le Lido, Place de la Gare – Communauté d’Agglomération Royan Atlantique : 05 86 87 00 20 – plateforme-entreprendre.com – Gratuit (réservation conseillée.
Lire la suite

Notre Newsletter

Inscription à: Lettre d'infos de la Charentes Maritime
Votre E-Mail:
Nombres d'inscrits :

Vues

SÉANCE D’INITIATION À LA MÉDITATION ET CALME MENTAL

avion electrique

Le 27/11/2019 de 8h75 a 11h00 : Hôtel Cordouan Thalazur, 6 bis allée des Rochers – Par François Granger – 05 46 39 96 96 – www.thalazur.fr – 36 €
Lire la suite

Marché De Saint-palais-sur-mer

Bourse aux jouets

Centre-ville (sous la halle et autour du marché couvert)
* Marché couvert : Tous les jours de 8h à 13h30
Lire la suite

Traduire



 
Merci de cliquez sur nos bannières SVP
 

Bussereau renonce à son «impôt tempête»

« Comme nous vous l’annoncions dans nos colonnes il y a 2 jours » : Grâce à l’aide de l’Etat et à un redéploiement des dépenses, il n’y aura pas de hausse de la fiscalité en Charente-Maritime pour faire face au coût de Xynthia. Le secrétaire d’Etat aux Transports a aussi assuré que le tracé des zones noires pouvait encore être modifié.

Le président du conseil général de Charente-Maritime Dominique Bussereau a renoncé samedi à la hausse exceptionnelle de la fiscalité départementale de six pour cent pour faire face au 27 millions d’euros de dommages de la tempête Xynthia.

Le secrétaire d’Etat aux Transports, qui devait faire voter cette augmentation exceptionnelle la semaine prochaine, a expliqué avoir reçu l’aide de l’Etat et s’appuyé un redéploiement des dépenses.

«Avec les zones noires, il y a un climat très anxiogène, l’impôt pourrait avoir un caractère anxiogène supplémentaire», a noté Dominique Bussereau pour qui il faut «mettre de l’humain dans tout ça».

Prenant le contrepied du préfet, qui affirmait samedi que les «zones noires présentant un danger de mort avéré» après Xynthia, n’étaient «pas négociables», le secrétaire d’Etat s’est dit ouvert à «des modifications».

«Je ne suis pas en charge du dossier au sein du gouvernement mais je pense qu’il y a de ci de là des aménagements de bon sens que je ferai connaître au chef de l’Etat». Source

Votre message

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  

  

  

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte