La fédération nautique relayée par les chambres de commerce

En vertu de ce dispositif – premier du genre en France et qui pourrait rapidement faire école à Bordeaux, Nantes et Perpignan -, les dirigeants du nautisme et les porteurs de projets de créations d’entreprises dans la filière disposeront d’un premier niveau d’information au sein des chambres consulaires.

Si leur demande porte sur des thèmes spécifiques au nautisme (technique, environnement, social, formation, réglementation), c’est vers la Fédération des industries nautiques qu’ils seront dirigés.

Un fonctionnement que Jean-François Fountaine compare à la relation avec le médecin généraliste qui, lorsque le cas l’exige, renvoie vers le spécialiste.

S’exprimant au nom des deux chambres de commerce, le président rochelais Robert Butel voit, en substance, cette convention comme la confiance placée dans le réseau consulaire.

Cette crise, justement, qu’a traversée la filière nautique l’an dernier, et dont les prolongements seront ressentis au moins cette année, a accéléré la mise en place de ce partenariat.

La compression budgétaire que subit la fédération nautique – en raison de la baisse de son volume de cotisations – conduit à la fermeture, dans le courant de cette année, de ses deux délégations régionales, l’une basée à La Rochelle, l’autre en Méditerranée. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer