Hennesy, le tigre de l’année

Bouteille-cognacLeur dénominateur commun, l’Asie, mais surtout la Chine, «premier marché de la maison en valeur», a réaffirmé hier André de Bausset, le directeur international de la marque au bras armé. Le numéro 1 du cognac désirait profiter des célébrations du Nouvel An pour souligner, depuis Cognac, l’importance du marché chinois.

Deux jours avant le début d’une immense fête au terme de laquelle le tigre remplacera le singe, le vieux singe Hennessy s’est donc mué en superprédateur, roi des spiritueux dans l’empire du milieu.

D’après les dernières statistiques, en 2008, Hennessy était même passé numéro 1 de tous les spiritueux, devant le whisky.

Mais une forte amélioration au second semestre devrait nous permettre de boucler l’année avec une quasi-stabilité des volumes.

En témoigne la frénésie constatée lors du lancement mondial des tout nouveaux Mathusalem et Horus, à Hangzhou, au sud de la Chine, en novembre dernier.

Le premier est un superbe coffret signé Berluti, qui révèle un flacon XO de trois litres.

Ce trésor, vendu 18 000 euros pièce, s’est littéralement arraché, avec un tiers des 150 exemplaires vendus en deux jours. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

I accept the Terms and Conditions and the Privacy Policy * for Click to select the duration you give consent until.