La Métairie veut garder une grande surface

L’ancien président de l’Association de défense des contribuables (ADC) de Royan, dissoute en 2003, dit aujourd’hui se faire le porte-parole d’une majorité d’habitants du quartier de la Métairie réclamant rien de moins que le remplacement d’Intermarché, en partance pour Vaux-sur-Mer, par «une autre surface commerciale alimentaire».

Longtemps retardé par des procédures, le transfert de l’enseigne Intermarché du boulevard de la Perche à la nouvelle zone vauxoise Val-de-Lumière sera effectif dans quelques semaines.

Au grand dam, assure Philippe Aubin, de nombreux riverains de l’actuel supermarché, de ceux, surtout, qui «ne disposent d’aucun moyen de locomotion et viennent à pied faire leurs courses».

Il brandit, pour faire foi de la légitimité de cette requête, un document datant de 1974, le «Cahier des charges de la zone d’aménagement concertée de la Métairie».

Si l’argument ne suffisait pas, Philippe Aubin réveille ce qu’il tient aujourd’hui comme une promesse de la part d’Éric Richard, gérant d’Intermarché : la possible création d’un commerce de hard discount.

«De fait, il avait été émis l’idée d’étudier la création d’un tel commerce», confirme Éric Richard, le gérant d’Intermarché.

Éric Richard a rencontré Philippe Aubin, jeudi dernier, en présence de Philippe Menon, le responsable de l’antenne royannaise de la Chambre de commerce et d’industrie.

Éric Richard a beau jeu de rappeler la présence d’une autre grande surface, Carrefour Market, à proximité de la Métairie, l’ouverture, ces deux dernières années, de supérettes avenue Daniel-Hedde. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer