257 marches plus haut

Ce mouvement taquine le perpétuel, et la transparence de ces pièces d’origine, en cristal de Baccarat, caresse l éternel. Si les lentilles de Fresnel du phare des Baleines restent en parfait état, la lanterne qui les abrite des quatre vents et de la corrosion saline réclame en revanche de profonds travaux de restauration.

Sans que le feu ne cesse jamais de signaler la terre et sans que le chantier entrave l’accès du public, autant que le respect des conditions de sécurité l’autorise.

Ainsi, depuis lundi, les spécialistes nantais de FL Services érigent un échafaudage de 6 tonnes.

C’est la durée qu’ont envisagée le maitre d’oeuvre Patrice de Olivera et les responsables de la société Patrimoine et Océan, laquelle exploite et entretient le phare le plus visité de France (160 000 entrées) dans le cadre d’une délégation de service public.

Puis le remplacement des pièces les plus dégradées. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte

Sortir
Masquer