Travaux stoppés depuis un an pour la « Calypso »

Un semestre après le rendez-vous pressenti pour une mise à l’eau qui devait marquer la fin de sa restauration en profondeur, l’ancien navire océanographique de Jacques-Yves Cousteau reste au sec.

Sous le hangar du chantier Piriou, qui accueille ses 42 mètres depuis novembre 2007, à Concarneau (Finistère), plus le moindre mouvement.

Les charpentiers ont laissé leur place aux hommes de loi.

L’expert nommé par le juge de Quimper devait réunir autour d’une table les protagonistes du dossier.

La réunion convoquée à Concarneau a été reportée sine die.

La «Calypso» s’y était engluée neuf ans dans des litiges sur sa propriété et sans projet.

Tant et si bien que la renaissance annoncée du côté de Concarneau avait soulagé plus d’un Rochelais qui redoutait de la voir un jour prochain toucher le fond.

Soulagement aussi du côté de l’Équipe Cousteau, où l’on évoquait des partenaires prêts à mettre la main à la poche.

«Nous ne sommes pas au bout de nos peines», ponctue le porte-parole de l’Équipe Cousteau, Patrice Quesnel, par ailleurs commandant de l «Alcyone», le second navire emblématique de la «famille» Cousteau.

Après une phase de pelage de la coque, le bloc-moteur, le mât et des accessoires de la «Calypso» ont été démontés.

Il explique que 752 500 euros ont été versés par les associations Cousteau, sur un devis initial de 1 450 000 euros hors taxes. Source

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

J’accepte les conditions et la politique de confidentialité * for Click to select the duration you give consent until.

* * Cette case à cocher est obligatoire

*

J'accepte